Contact

20 - 31, rue Feuillat Lyon 3ème

Tél : 04.72.68.68.17

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lundi 4 novembre, ouverture du registre d'inscription 2020-2021. Dossier de candidature à retirer au secrétariat de l'école.



Retour

 

La villa vue par les enfants.

 

 

 

 

 

 

Retour

 

Les enfants des classes de CE1 ont découvert les Nanas de Niki de Saint Phalle. Ils réalisent une sculpture dans un atelier, rassemblant les trois classes, animé par Isabelle Jeannot.

 

Retour

 

Après l'Afrique et l'Australie, le périple artisitique des enfants de classes de CE1 se termine en Asie.

 

Voici les découvertes et le travail des enfants.

 

 

Retour

 

Les élèves de CE1 ont poursuivi leur voyage en se rendant sur le continent océanique.

Ils ont découvert l’art aborigène.

Les premiers habitants de l’Australie peignaient sur les parois des grottes. Les enfants ont observé que ces hommes dessinaient sur le sable, sur leur corps, sur le sol et que cet art était éphémère.

 

 

 

L’utilisation du « pointillé » est un des aspects qui caractérise la peinture aborigène : peinture et batonnet !

 

Grâce au matériel moderne, les enfants ont pu réaliser de magnifiques dessins avec feuilles et feutres !

L’animal est très souvent le sujet central.

   

J’ai donc cherché des dessins aborigènes et j’ai proposé aux enfants quelques animaux  : poisson, lézard, serpent, oiseau, kangourou, cervidé, tortue.

Ils ont choisi le leur, l’ont reproduit sur une feuille noire puis l’ont découpé Ils l’ont collé au centre d’une feuille blanche puis ont procédé au pointillisme autour de l’animal.

A partir des années 1970, et pour éviter la disparition totale de leur culture, les aborigènes ont abordé la peinture acrylique sur toile. Ces toiles contemporaines gardent la technique ancestrale des points et des bandes de couleur. Elles utilisent souvent les teintes dérivées des terres ocre, blanches et noires. La symbolique reste celle de cartes stylisées figurant des parcours initiatiques, des traces d'animaux, des points d'eaux.

De plus ces toiles ne sont jamais signées. Même si l'auteur est connu, il estime qu'il n'est pas propriétaire de son œuvre, mais que celle-ci appartient à toute sa communauté.

Terminons avec le beau sourire de ces deux enfants.

Et à bientôt

En Asie !

Isabelle Jannot,

professeur des écoles en classe de CE1