Les conférences de Foucauld Sup'

Étudiants en première et deuxième années de BTS diététique nous avons pu cette semaine assister à une conférence sur l’alimentation liée à l’immunité présentée par Mme Valla. En effet l’alimentation est un facteur qui influence l’immunité de chacun au même titre que l’activité physique, le sommeil ou le stress. Tout d’abord, une alimentation équilibrée permet d’apporter de l’énergie.

Les nutriments essentiels aux défenses immunitaires sont :

  • Les protéines qui constituent de nombreuses cellules de notre organisme de même que les anticorps. Viande, poisson, œufs, légumes secs.
  • Le fer qui intervient dans la composition des globules rouges nécessaires au transport de l’oxygène dans notre organisme. Viande rouge, poisson, légumes secs, algues.
  • Le zinc essentiel pour l’action de certaines enzymes antioxydantes. Huîtres, abats, œufs, pain complet.
  • La vitamine K intervient dans la production de protéines régulant la coagulation sanguine. Légumes verts ou à feuilles : chou frisé, cresson, épinards, blettes, brocolis.
  • La vitamine C est un antioxydant et elle joue aussi un rôle préventif des maladies infectieuses respiratoires et facilite aussi l’absorption du fer. Persil, cassis, agrumes.
  • La vitamine D a un effet anti-inflammatoire. Huile de foie de morue, hareng, sardines.
  • Les vitamines du groupe B interviennent dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Légumes verts, abats, viande rouge, œufs, fromage, fruits de mer.
  • Les oméga-3 ont un rôle anti-inflammatoire et sont un agent protecteur au niveau pulmonaire et cardiovasculaire. Huile de lin, huile de noix, huile de colza, noix, graine de chia, saumon, huile de foie de morue.

les nutriments - foucauld sup 

Madame Valla nous a aussi rappelé que parmi les multiples fonctions de l’intestin, celles qui concernent l’immunité sont très importantes pour notre santé. Ces fonctions sont fortement influencées par les bactéries intestinales, appartenant à notre flore ou fournies par certains aliments très riches en micro-organismes, les “probiotiques”. Les aliments riches en probiotiques : yaourt, kéfir, soja fermenté, kombucha, choucroute, pickles, levure de bière, pain au levain. Les probiotiques quant à eux permettent de les nourrir et donc leur croissance, on en retrouve dans les aliments riches en inuline et oligosaccharides comme la chicorée, l’ail, les topinambours, les asperges, la banane, l’oignon, les poireaux, l'artichaut.

CR rédigé par Mathilde SAMY - BTS Diététique 2e année

Les conférences de Foucauld Sup'

Conférence du vendredi 15 janvier 2021

Deux ans après sa première intervention, Serge COSIALS est revenu à la rencontre de nos étudiants de BTS Commerce International 1 re et 2 e années.

Son propos est multiple :

  • Raconter son parcours et partager son expérience : lui aussi issu d’un BTS CI, il a poursuivi ses études à KEDGE (ESC Marseille à l’époque) avant d’entamer sa carrière commerciale dans le domaine viticole ;
  • Présenter son entreprise TERRANEA et l’entreprenariat : il a rejoint la tête de cette entreprise de fabrication et commercialisation de vins de la Vallée du Rhône, qu’il co-dirige depuis 2009 ;
    Cliquez sur l'image ci-dessous pour en savoir plus sur TERRANEA :
    terranea plaquette
  • Expliquer les marchés export : son entreprise exporte dans toute l’Europe, mais aussi aux Etats-Unis et en Chine, deux marchés phares qu’il a plus longuement analysés ;
  • Illustrer les différences culturelles suivant les marchés et les consommateurs : le vin, produit culturel par excellence, est un parfait exemple des adaptations nécessaires à toute ambition internationale ;
  • Conseiller les étudiants sur leur futur parcours commercial : les compétences à acquérir, les soft-skills à développer, les différents profils de postes de management export, les stratégies de carrière à adopter, l’intérêt des VIE…

Il a aussi rappelé que même si la crise actuelle rend les marchés plus difficiles, elle ne modifie pas les règles fondamentales du commerce, et qu’une fois passée, le redémarrage offrira de nouvelles belles opportunités aux plus fiables et aux plus dynamiques.

Sa base-line :

La clé de la négociation commerciale est de faire parler son interlocuteur.

Socitété Terranea - Export vin français

Socitété Terranea - Export vin français

 

Les conférences de Foucauld Sup'

Conférence du vendredi 4 décembre 2020

Introduction à la communication non violente – Valérie BRIGNIER

Qu’est-ce qu’une communication orale efficace entre 2 individus ?

Nous collaborons à la construction du sens en interprétant des signes émis par l’autre.
Les interprétations se réfèrent à des modèles et à des représentations mentales propres, à des codes sociaux qui varient selon la culture, à l’appartenance sociale de chacun.

La qualité de l’échange

La compréhension est mutuelle lorsque le message, l’interprétation ou l’intention sont identiques pour l’émetteur et le récepteur. La qualité de l’échange repose donc sur le décodage adéquat des signes transmis par l’autre personne. Ce décodage n’est pas toujours évident. S’il est mal traduit, il pourra être source de malentendus, d’erreurs, d’incompréhension, voire de conflits.
Tout échange interpersonnel comporte des risques comme :

  • L’intrusion : un tiers intervient dans la relation
  • La non-réponse : le récepteur n’a pas entendu ou fait mine de n’avoir pas entendu
  • L’abandon : l’émetteur et le récepteur restent sur leurs positions respectives, l’incompréhension mutuelle ou leur désaccord empêche la poursuite de la relation.

 

L’écoute active

L’écoute active est un élément fondamental conditionnant la qualité de la communication. Elle vise à faciliter l’expression de l’autre. Les principales caractéristiques de l’écoute active sont les suivantes.

L’acceptation inconditionnelle de l’autre Elle consiste à éviter tout jugement sur ce que l’autre exprime. On parle d’une écoute compréhensive et non interprétative ou évaluative.
La neutralité bienveillante Elle représente un engagement positif, sans jugement.
L’authenticité Elle exprime l’intérêt réel de chacun des acteurs pour l’expression de l’autre. Elle permet d’instaurer un climat de confiance.
L’empathie C’est une qualité, une aptitude, une volonté qui nécessite de contrôler ses propres réactions socio-affectives afin de se rendre disponible. C’est une manière de ressentir ce que l’autre ressent. L’empathie est active et transmissible.

 

L’écoute active se manifeste notamment à travers la capacité à reformuler les propos de son interlocuteur. La reformulation consiste à redire en d’autres termes et d’une manière plus concise ou plus explicite ce que la personne vient d’exprimer afin d’obtenir son accord sur ce qui vient d’être dit.

 

Communiquer de manière non violente

  • Partager les faits
  • Identifier son sentiment
  • Identifier son besoin
  • Faire une demande

 

Distinguer observation et évaluation

Mode de communication Exemple d’observation mêlée d’évaluation Exemple d’observation sans évaluation
1. Emploi du verbe être Tu es trop généreux Quand je te vois donner tout ton argent de poche, je pense que tu es généreux
2. Emploi de verbe à connotation évaluative Pierre traîne dans son travail Pierre commence à réviser à la veille des examens
3. Propension à considérer notre évaluation des pensées, sentiments, intentions ou désirs d’autrui comme le seul possible. Elle ne rendra pas son travail Je ne pense pas qu’elle rende son travail, ou elle a dit « je ne rendrai pas mon travail »
4. Confusion entre prédiction et certitude. Si tu ne prends pas des repas équilibrés, tu auras des problèmes de santé Si tu ne prends pas des repas équilibrés, je crains que tu n’aies des problèmes de santé
5. Emploi de référents trop vagues Les femmes seules ne savent pas entretenir leur jardin Je n’ai pas vu la voisine tondre sa pelouse

 

Distinguer sentiment et interprétation

Une confusion fréquente est due à l’emploi du verbe « sentir » dans les phrases où nous exprimons nos pensées plutôt que nos sentiments.
Ainsi dans une phrase comme « je sens que je me suis fait avoir », il serait plus juste de remplacer le verbe sentir par le verbe « penser ». « Je pense que je me suis fait avoir »
Il va de même pour les exemples suivants :

  • Je sens que ça ne sert à rien
  • Je sens que nous n’allons pas nous entendre
  • J’ai le sentiment d’être un raté
  • J’ai le sentiment de vivre avec un mur
  • J’ai le sentiment que mon patron me mène par le bout du nez

 

Description de ce que nous pensons être

  • Je me sens vraiment nul à la guitare.

J’évalue ici ma compétence
Expression de sentiments :

  • Je suis déçu par mes talents de guitariste.

Interprétation de la façon dont les autres me jugent ou agissent envers moi :

  • Je me sens insignifiant

Expression de sentiments :

  • Je me sens seul

 

Les besoins selon A. MALSOW

A.MASLOW dans les années 1940, propose une hiérarchisation des besoins, sous la forme d’une pyramide

  • Les besoins physiologiques sont directement liés à la survie
  • Le besoin de sécurité consiste à se protéger contre les dangers
  • Les besoins d’appartenance ou de relation révèlent la dimension sociale de l’individu.
  • Le besoin d’estime prolonge le besoin d’appartenance
  • Le besoin de s’accomplir vise à sortir d’une condition purement matérielle pour atteindre l’épanouissement

Selon la théorie de Maslow, chaque besoin une fois satisfait, peut générer un autre besoin : le besoin de sécurité par exemple n’apparaîtra qu’une fois les besoins physiologiques satisfaits. Ce qui, en réalité, est totalement faux.

 

Autres besoins fondamentaux qui nous animent tous :

  • Autonomie
  • Célébration
  • Intégrité

 

Apprendre à demander

  • Notre interlocuteur peut ne pas comprendre ce que nous voulons de lui lorsque nous exprimons uniquement nos sentiments
  • Plus nous sommes clairs avec ce que nous voulons, plus nous avons des chances de l’obtenir
  • Face à une exigence, il n’y a que deux possibilités : la soumission ou la révolte

 

Faire une demande positive, concrète et négociable

Je voudrais savoir si tu serais d’accord pour…
Pour qu’une demande puisse conduire à une action réalisable, cette demande doit être :
Positive : cela veut dire qu’on demande de « faire quelque chose » et pas « de ne pas faire quelque chose »
Concrète : cela veut dire que l’action doit être réalisable et mesurable
Négociable : cela veut dire que la personne à qui on formule la demande doit pouvoir être libre de l’amender jusqu’à trouver un accord sur le service à rendre

 

communication-non-violente communication-non-violente

 

Léa PITERA - BTS CI1

Les conférences de Foucauld Sup'

Conférence du 27 novembre 2020

Intervenante : Louise De Saignes diplômée d’un master achats industriels et d’un master en contrôle de gestion/audit. Elle a également 20 ans d’expérience dans l’industrie.  

I- La gestion de projet

Par simple définition, un projet est « une réponse à une expression de besoins souvent difficiles à cerner et à concrétiser ».
Selon la norme ISO 9000, celui-ci correspond « à un processus unique comportant des dates d début et de fin avec un objectif conforme à des exigences spécifiques incluant des délais, des coûts et des ressources ».
La gestion de projet représente donc les outils mis en place pour mesurer les risques et les écarts avec les objectifs.
On différencie différents types de projets tels que le projet politique, le projet juridique, le projet scientifique, le projet environnement, le projet sportif, le projet artistique, le projet éducatif et le projet d’entreprise.
On s’intéresse aux projets d’entreprise, qui peuvent être un projet d’ouvrage, organisationnel, informatique ou de produit.
Les projets sont divisés par taille.
Va être présenté un projet d’entreprise : le projet HRVK Aldes.
Ce projet a duré deux ans de 2014 à 2016. Il s’est déroulé dans l’entreprise Aldes, une société familiale créée en 1925. Son siège social est situé à Lyon avec 13 filiales et 1300 salariés.
Cette entreprise vend des produits de ventilation.
Le projet consiste à fabriquer le Kompact 200, une unité à double flux avec pour objectif d’être davantage silencieux.
Il existe plusieurs organisations en équipe projet telles que l’organisation matricielle qui a été choisie pour ce projet, c’est-à-dire une organisation avec plusieurs départements tels que le marketing, le bureau d’études, la production, les achats, les ventes et les finances.
Les équipiers projets vont s’appuyer sur les experts.

 

II- Les différentes phases d’un Projet Industriel

Afin de différencier les phases d’un projet, on peut utiliser un Schéma Opérationnel de Développement (SOD). Cet outil a été préconisé pour le projet Aldes.
Ce schéma est constitué de trois phases : la phase d’exploration et la phase de démonstration en ce qui concerne l’avant-projet. Puis la réalisation qui concerne le projet et l’ouverture à la vente.
Chacune de ces phases est constituée de jalons. Un jalon doit être validé pour passer au suivant.
L’exploration prend en compte le contexte du produit, ses opportunités et l’intention du projet.
La démonstration comporte la faisabilité du concept (précontrat, CDC Fonctionnel), la faisabilité technico-économique (marathon de la conception, maquettes).
La réalisation consiste en la validation du concept et l’ouverture à la vente.

 

III- Outils de Gestion de Projet

Pour le Planning, on utilise le diagramme de GANTT qui est un retro-planning.
Pour la Finance, on utilise les budgets et la rentabilité
Pour la Qualité, on utilise LURP.
Pour le Projet, on utilise le PDCA to do List, les Revenues métier, le Comité projet.

 

Conclusion : selon vous quelles sont les qualités requises pour être un bon chef de projet ?

Un chef de projet doit :

  • Maitriser les processus SOD
  • Structurer, Organiser
  • Connaitre les missions de chaque membre de l’équipe
  • Coordonner, Animer, Favoriser la communication
  • Déléguer
  • Décider, gérer le stress

 

gestion projet industriel definition d un projet

 

Sandra IACOVELLI – BTS CG2
Neil RIDAH – BTS CI2

Les conférences de Foucauld Sup'

Conférence en anglais du 20/11/2020, par Elena PETIT, ex consultante (KPMG) et responsable d’usine (PHILIPS) en Russie, son pays d’origine.
Aujourd’hui professeure d’anglais dans le supérieur à Lyon.

les enjeux du marche russe

les enjeux du marche russe

les enjeux du marche russe

les enjeux du marche russe

les enjeux du marche russe

les enjeux du marche russe

Les conférences de Foucauld Sup'

Conférence du 13\11\2020 : par Hélène FISCHER-BARONNIER, avocate en droit des affaires.
Qui a été juriste d’entreprise chez l’Oréal et à EDF.

Le rôle du juriste d’entreprise

Pourquoi les entreprises choisissent-elles d’embaucher un juriste plutôt que de recourir à des conseils externes ?

Il est intéressant de pouvoir bénéficier des compétences d’un juriste qui connaît bien l’entreprise, ses spécificités, ses valeurs, son organisation, ses méthodes de travail, et qui sera impliqueée dans ses résultats, tout en conservant son indépendance d’esprit.

Les domaines ou peuvent intervenir les juristes d’entreprise sont :

Droit des affaires  - Contrats d’achat de matériels, de prestations/ventes,
 - Loi informatique et liberté, propriété intellectuelle,
 - Droit de la consommation et de la concurrence,
 - Validation de supports publicitaires
Droit pénal  - Prévention de la corruption,
 - Du trafic d’influence,
 - Du délit de favoritisme,
 - Accidents mortels
Droit fiscal  - Impôts sur les sociétés,
 - Taxe foncière, TVA
Droit social  - Contrat de travail,
 - Temps de travail,
 - Discrimination,
 - Discipline,
 - Licenciement,
 - Relations avec les IRP
Droit des sociétés  - Créations de sociétés,
 - Fusions/acquisitions,
 - Dissolutions

 

Rôle du juriste d’entreprise

Il cherche l’adéquation des objectifs poursuivis par l’entreprise avec les règles de droit qui s’imposent à elle. Il a pour mission de prévenir les risques, accompagner et guérir.
Il intervient pour :

  • Donner des conseils
  • Gérer les contentieux
  • Dispenser des informations et rédiger des guides de bonnes pratiques
  • Effectuer de la veille (législative, réglementaire et jurisprudentielle)

L’activité de conseil

En phase amont :

  • Réponse aux questions posées quotidiennement par les opérationnels
  • Rédaction de notes opérationnelles d’analyse de risques
  • Rédaction de contrats (trames types)
  • Participation aux négociations
  • Participation aux réunions
  • Co-rédacteur de documents de consultation pour les achats, validation des réponses aux appels d’offres privés et publics
  • Validation de supports publicitaires, de règlements de jeux concours, respect de la loi informatique et libertés si mise en place d’un traitement

En phase d’exécution des contrats :

  • Interprétation de clauses
  • Rédaction de courriers demandant de manière argumentée l’exécution des termes des contrats
  • Mise en œuvre de l’exception d’inexécution dans le cas d’un contrat synallagmatique
  • Déclaration de créances en cas de procédures collectives

Il doit gagner la confiance de ses interlocuteurs pour être consulté le plus en amont possible des opérations et éviter d’intervenir « en pompier » ou pire de « ramasser les pots cassés ».

L’activité contentieuse

  • En défense, si l’entreprise fait l’objet d’une assignation
  • Ou en attaque si l’entreprise décide d’assigner un client ou un fournisseur

Le juriste sera chargé de :

  • Constituer le dossier avec l’aide de ses interlocuteurs
  • Puis piloter le plus souvent avec le concours d’un avocat

Le juriste peut inciter ses interlocuteurs à tenter de conclure une transaction.

Objectifs du juriste d’entreprise

Dans tous les cas, le juriste ne doit pas se contenter de dire le droit. Il doit démontrer sa plus-value :

  • Contribuer à la création de valeur en accompagnant les projets et les sécurisants
  • Eviter les coûts qui pourraient être générés par une amende, une condamnation par un tribunal, l’application de pénalités contractuelles
  • Et préserver l’image de marque de l’entreprise

Il doit délivrer des conseils éclairés et compréhensibles afin de permettre aux décideurs d’opter pour telle ou telle voie, en connaissance de cause.
En entreprise, le juriste est un collègue, un partenaire qui doit se montrer :

  • Réactif
  • A l’écoute des attentes de ses interlocuteurs
  • Capable de maîtriser les aspects et enjeux techniques, commerciaux et juridiques des dossiers
  • Afin d’apporter un concours efficient et conforme à la législation\réglementation en vigueur.

Limites

Le juriste n’est pas un écrivain public : il n’a pas de vocation à rédiger les documents en lieu et place des opérationnels. Il appartient à ces derniers de formuler, le plus clairement possible, avec leurs mots, leurs besoins ou interrogations.
Il n’a pas vocation non plus à être décideur

Conclusion :

Le rôle du juriste d’entreprise est de contribuer à construire, sécuriser, sensibiliser, clarifier… choisir les bons mots pour traduire les idées, donner vie aux projets.

Eva Piteri

Léa Pitera

Les conférences de Foucauld Sup'

NOS PARTENAIRES

logo riverchelles      logo only lyon      logo 100000entrepreneurs      logo chateau montchat      logo ready to go      logo le collectif des gaulois      logo logifac

img contact

Une formation vous intéresse ?

 

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour en savoir plus.

NOUS CONTACTER