Contact

20 - 31, rue Feuillat Lyon 3ème

Tél : 04.72.68.68.17

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Repas solidaire vendredi 29 novembre 2019 pour l'établissement SAFA de Nanoro (Burkina Faso).



Laurent 18 19
 

Transmettre, un devoir ?

La citoyenneté, un apprentissage du quotidien

Vouloir former la jeunesse sans expérimenter les responsabilités du citoyen laisse apparaître un manque.

La citoyenneté constitue un projet de société qui invite à fédérer tous les acteurs de la communauté éducative, derrière trois convictions fortes.

 

Première conviction : donner le goût de l’engagement.

S’engager dans une action, se mettre au service de l’autre, s’impliquer dans un projet collectif contribuent à la construction de la personne. Chaque élève, quel que soit son âge, doit pouvoir être confronté à des responsabilités qui l’obligent à mettre en actes des paroles. Tenir l’engagement c’est se placer dans une relation de vérité avec l’Autre, c’est grandir intérieurement.

 

Deuxième conviction : insister sur les devoirs.

Sans négliger la découverte des droits du citoyen, il parait fondamental de conduire l’écolier vers la prise de conscience de ses devoirs.

Le respect de la loi est un des devoirs du citoyen. Respecter le règlement de sa classe, respecter le règlement de son établissement, respecter le code de la route surtout quand on circule à deux roues sont autant de situations qui conduisent enseignants et parents à montrer que la règle ou la loi protège et constitue un cadre majeur de la sécurité.

Le respect du bien commun ne s’enseigne pas de façon académique. Respecter le bien commun, que ce soit dans une classe, dans la sphère familiale, dans l’espace public est un devoir. Là encore la responsabilité est collective pour guider le jeune vers l’appropriation de ce savoir-être.

 

Troisième conviction : vivre le mot fraternité.

Notre devise constitue un véritable programme éducatif. « Liberté – Egalité – Fraternité », trois mots qui méritent explications et expérimentation.
Bien souvent on entend qu’il faut favoriser « le vivre ensemble »…n’est-il pas préférable de privilégier « le vivre en frère » ? La fraternité est l’expression du lien, certes affectif, mais aussi moral qui unit un groupe, une communauté.

Ce troisième mot de notre devise républicaine n’est pas qu’un simple symbole…c’est surtout un trait d’union. Fraternité et solidarité sont deux mots qui s’interpellent, qui marchent ensemble, qui se nourrissent.

Là encore la famille et l’école ont une mission commune : multiplier les occasions, à travers des situations concrètes, de cultiver cet esprit de fraternité.

Les convictions n’ont d’intérêt que si elles sont partagées. Mettons au centre de cette nouvelle année scolaire, ces trois mots : engagements – devoir – fraternité. L’ambition est grande mais elle est indispensable pour faire grandir le citoyen que chaque élève est appelé à devenir.

A chacun, je souhaite que l’année scolaire 2019-2020 soit riche en expériences et surtout favorise la mise en route de projets fédérateurs.

Laurent LACORNE

Chef d’établissement

de l’école Charles de Foucauld